Folkcollection

Epi de faîtage  Epi de faîtage Retour à : Rites profanes Rites profanes

Épi de faîtage à glaçure polychrome. Il est composé de quatre éléments superposés. La base hémisphérique, surmontée de quatre anses, est couverte d’écailles et agrémentée de quatre têtes d’homme barbu en relief d’applique. Le vase ovoïde godronné, à quatre anses, est garni d’écailles et rehaussé de quatre « ménades ». À buste dénudé et surmontant une grappe de raisin, elles sont échevelées et coiffées d’un bouquet feuillagé. Les anses du vase sont également ponctuées d’un pampre. Le couronnement figure un oiseau aux ailes éployées reposant sur une colonne où se détachent trois rosaces, trois mufles léonins et trois anses à décor d’acanthes. Complet. (Petites restaurations : crossette de deux anses, rosace et manque infime.)
Normandie - Calvados XVIIe siècle - Époque Louis XIV H : 1,48 m

Ancienne collection Ridel de Vimoutiers. Provient du manoir d’Aunay.
Ces épis sont plus rares que ceux de l’atelier Vattier. Cf. le CR rom du catalogue de l’exposition de 2004 du musée de Lisieux « Les céramiques du Pré d’Auge - 800 ans de production » dans lequel est reproduit l’album de dessins aquarellés des épis de faîtage de la collection Ridel. Il y figure sous le numéro 142-34.
Cet épi est représenté pl. 1 in « Céramique lexovienne (de l’époque gallo-romaine au XIXe siècle) » par F. Cottin, Lisieux 1953. Le chanoine Porée, qui assistait à la dispersion de la collection Ridel en 1896 à l’hôtel Drouot, en donne la description suivante : « Base ronde, avec imbrications d’émail brun. Vase bleu clair imbriqué, accompagné de bustes de femmes décolletées, la tête chargée de panaches. Les figures offrent des analogies frappantes avec les figures de certains ballets de l’époque Louis XIV. La tige de l’épi est brune avec larges fleurs rondes ; elle est surmontée d’un pigeon aux ailes ouvertes et déchiquetées comme les aigles héraldiques. » In Armand Montier, « Études de céramique normande - Les épis du Pré-d’Auge et de Manerbe », Paris, 1904.
Une paire d’épis de même type est reproduite au catalogue de l’exposition du Grand Palais "Un temps d’exubérance. Les arts décoratifs sous Louis XIII et Anne d’Autriche" du 9 avril au 8 juillet 2003 - p. 336, fig. 3 : paire d’épis de faîtage provenant du manoir de Percy-en-Auge (Calvados), atelier du Pays d’Auge, première moitié du XVIIe siècle. Caen, Musée de Normandie.

Adjugé 9100 euros le 1er octobre 2005.


Photothèque de l'objet

Cliquer sur les vignettes pour agrandir.
Photos : droits réservés, certaines de nos photos sont disponibles en haute définition pour l'impression. Contactez-nous